Roulotte

Bracqueville, Sainte-croix-sur-Mer, Fresnay Le Crotteur, Le Petit Fontaine

on
22 janvier 2024

A Bracqueville nous sommes arrivés chez Jean-Pierre et Christine une petite ferme au sud de Bény-sur Mer. Bien sur une grande pâture pour les loulous et nous, nous étions à l’abri derrière un hangar rempli de foin. D’ailleurs c’est grâce à Jean-piere que nous atterrissons, l’étape suivante, à Sainte Croix. Bracqueville nous a vraiment mis à l’épreuve, un vent froid et des températures glaciales. Un matin nous nous sommes réveillés avec un petit 5° dans la roulotte. Aucune envie de sortir, ni du lit ni à l’extérieur. Les chevaux, heureusement, étaient abrités du vent par le mur de la ferme. Nous sommes repartis un matin par -4°.

Sainte-croix-sur-mer n’a été qu’une pause entre deux bivouacs.

Woua, voilà ce qui nous vient à l’idée devant cette grande maison de maître qui domine cette belle ferme qui nous accueille à Fresnay Le Crotteur pas loin de Saint Gabriel. Un élevage de vaches Limousines mené par Franck. Un homme tout en discrétion et en bienveillance. Ce lieu nous a procuré plein d’émotions, non seulement par la gentillesse de Franck, mais aussi par une rencontre que nous allions faire et que nous attendions avec impatience. Quelques jours plutôt, nous étions encore à Lion-sur-mer, nous avions été contactés par M. Lecaudey. Ce nom nous disait bien quelque chose puisqu’il nous suivait sur FB depuis déjà deux ans, bien avant notre départ. Mais quelle en fut notre surprise quand il nous a annoncé qu’il n’était autre que le naisseur de Rodéo et Tintin et qu’il aimerait beaucoup nous rencontrer et surtout revoir les loulous. Le rendez-vous a été pris et c’est à Fresnay Le Crotteur qu’il aura lieu. Nous avions l’impression de retrouver des amis de longue date quand nous avons fait la connaissance de M. Lecaudey et son épouse. Ils nous ont raconté l’histoire de ces deux frères qui ne se sont jamais quittés. Nous avons appris aussi avec surprise que dans la fratrie, c’était Rodéo qui tirait à lui seul l’attelage et que Tintin se laissait vivre alors qu’aujourd’hui c’est plutôt Rodéo qui se laisse vivre. Notre périple nous conduira sûrement à Périers là où sont nés nos compagnons de route. Nous sommes repartis avec un gros sac de lentilles récoltées chez Franck.

Le Petit Fontaine est situé à 1.5 km d’Arromanches et son port artificiel installé par les alliés en 1944 afin de pouvoir approvisionner les troupes débarquées, en armes et en munitions. La ferme qui nous accueille est une ferme familiale de vaches laitières et un peu d’agriculture. Laurent dirige l’exploitation, il est rempli de projets pour l’avenir. Nous avons fait connaissance des parents de Laurent et sa grand-mère lord du repas familial que nous avons partagé ensemble, Carol sa sœur et Médéric son mari, travaillent tous les deux dans la ferme. Nous avons retrouvé, en les côtoyant, combien la famille est importante, mais aussi combien elle peut être complexe et ils s’en sortent à merveille

Mots clés

Laissez un commentaire

Les cent ciels

Aimons-nous vite nous n'avons qu'une vie à nous consacrer!!!

FACEBOOK

PARTENAIRES

Carnet de route