Roulotte

Cayeux sur mer

on
21 décembre 2023

Nous sommes arrivés à Cayeux-sur-Mer début Novembre sans savoir ce qui nous y attendait. Nous sommes accueillis par M. Bocquet (père) qui nous a très vite installé dans une grande pâture et nous conseille de nous installer le long d’une grange, conseil qui allait nous être, ô combien utile par la suite. Nous avons donc pris, pour la roulotte, un petit coin de pâture le long de cette fameuse grange.

Après quelques jours, nous avons eu la visite de notre fils Alexandre et de Marine ainsi que Léonie notre petite fille qui venait passer une semaine de vacances, la pauvre chérie, vacances bien mouvementées. Le 2 novembre, nous avons subi une tempête magistrale. La tempête “Ciaran”. Les vents ont soufflé à plus de 140km/ h. Nous avions l’impression d’être dans le tambour d’une machine à laver. La roulotte avait le rythme d’un Lindy hop endiablé. Nous avons passé plusieurs semaines après le départ de Léonie dans le vent et la pluie. Heureusement le mur de grange a fait son job mais le vent restait malgré tout très fort.

La nature est surprenante et ce manifeste sans prendre rendez-vous. Nous sommes partis, entre deux éclaircis, faire un tour le long de la digue avec Réglisse et badaboum, un vol plané qui a coûté deux cotes de cassées à Marie. Comme il n’y a rien d’autre a faire pour guérir que de se reposer, nous voici bloqués à Cayeux-sur-mer pour un moment.

Pendant ce repos forcé, nous en avons profité pour faire venir l’ostéopathe pour Tintin, après s’être roulé dans la pâture de Noyelles, nous avions remarqué qu’il s’était mal relevé et trottait pour soulager son dos. C’est Roxane Laugel qui s’est occupée de lui et les résultats ne se sont pas faits attendre. Le vétérinaire a suivi pour les vaccins et pour finir c’est Morgan Robillart maréchal ferrant qui est venu juste avant notre départ de Cayeux-sur-mer.

Nous en avons profité aussi pour atteler Rodéo et Tintin à une petite wagonnette que M. Bocquet (fils) nous a gentiment mis à disposition, entre autres services qu’il nous a rendu d’ailleurs. Nous avons pris aussi le bus qui nous a mené jusqu’à Abbeville pour un euro seulement. Nous avons eu aussi la belle surprise de revoir nos amis de Mareuil sur Ay qui nous ont fait le plaisir de nous inviter chez nous. Très drôle n’est-ce pas ?

Nous ne pouvions pas clore le passage a Cayeux-sur-mer sans dire deux mots sur M. Bocquet (petit-fils) Nous le remercions énormément pour son aide quand il nous a fallu partir a Eu et que nous n’avions aucune solution de transport à ce moment là et d’être revenu nous rechercher après.

Mots clés

Laissez un commentaire

Les cent ciels

Aimons-nous vite nous n'avons qu'une vie à nous consacrer!!!

FACEBOOK

PARTENAIRES

Carnet de route