Roulotte

Picquigny, Fontaine sur Somme, Mareuil Caubert, Gouy

on
27 août 2023

Picquigny, nous savions que passer à l’ouest d’Amiens serait compliqué. C’est donc dans l’après-midi que nous sommes arrivés chez Annabelle, ce que nous n’avions pas remarqué, c’est qu’elle habitait en haut du village. Nous nous sommes fait quelques frayeurs avant de trouver une route qui nous offrait une pente plus douce pour redescendre. Notre vélo aussi nous a lâché, après sa chute avec notre petite fille, il fallait s’en douter. Annabelle nous a aidés, après plusieurs magasins, on a fini en trouvé un sur le bon coin. On ne la remerciera jamais assez.

Fontaine sur Somme, l’arrivée a été laborieuse, surtout ne prenez pas la première à droite, bien sûr, c’est ce que nous avons fait, nous nous sommes retrouvés sur un chemin qui ne permettait que le passage de la roulotte, le problème, c’est qu’il n’y avait pas de débouché et il fallait bien faire demi-tour. Après un repérage à vélo, merci Annabelle, nous avons trouvé une belle pâture qui n’attendait que le moment de nous rendre ce service. La roulotte s’y est engouffrée aisément et nous voilà en un clin d’œil du bon sens

Mareuil Caubert, trouver le lieu n’a pas été très compliqué. Monsieur le maire nous a gentiment installés sur une petite pâture juste à côté du terrain de foot et d’un charmant camping “Les portes de la baie de Somme” sans le nommer. Le cadre était très agréable. Les choses ont changé quand nous sommes allés demander le plus poliment du monde de l’eau pour nos chevaux à ce fameux camping. Nous avons eu comme réponse un NON catégorique sous prétexte que monsieur le maire ne l’avait pas prévenu. Les chevaux se situaient à 20m de l’eau. Mais il y a aussi de jolies personnes, nous sommes donc allés demander de l’eau à une voisine 200m plus loin qui, après avoir été choquée de la réponse du propriétaire du camping, nous a fourni l’eau jusqu’à notre départ et merci aussi à Dominique pour ses belles photos et pour ses bons œufs “de poule” comme dirait son mari.

Gouy, c’est vraiment par hasard que nous nous sommes arrêtés dans ce tout petit village en cherchant au Petit Port et n’ayant rien trouvé, nous sommes tombés sur un monsieur sur son pas de porte, il n’était rien d’autre que le voisin du maire, celui-ci nous a tout de suite mis à disposition une belle petite pâture. Le pain livré au pied de la roulotte. Les chevaux se sont régalés de cette belle herbe verte.

Mots clés

Laissez un commentaire

Les cent ciels

Aimons-nous vite nous n'avons qu'une vie à nous consacrer!!!

FACEBOOK

PARTENAIRES

Carnet de route